Testez vos connaissances
À PROPOS DES MESURES DE PROTECTION
Les mesures de protection concernant la zone de 8 km

S’il survenait un accident à la centrale nucléaire de Gentilly-2, des matières radioactives inodores et invisibles pourraient être rejetées dans l’environnement. Constitués de plusieurs éléments, dont l’iode radioactif, ces rejets risqueraient de contaminer à divers degrés l’eau, l’air, le sol ou les aliments et ainsi nuire à la santé des personnes. Un peu comme de la poussière, ces particules se déposeraient sur le sol, les aliments, les vêtements, la peau et les cheveux et pourraient être respirées ou avalées.

Les mesures de protection prévues au plan d’urgence pour les personnes se trouvant dans la zone de 8 km sont notamment la mise à l’abri et, lorsque le directeur de santé publique le recommande, la prise de comprimés d’iode. Ces mesures visent à garantir une protection rapide de la population et sont décrites dans la fiche des premiers gestes à poser en cas d’urgence nucléaire.


Si une alerte survient à la centrale, voici les premiers gestes que vous devez poser si vous résidez dans la zone de 8 km :

METTEZ-VOUS À L’ABRI.

FERMEZ LES PORTES ET LES FENÊTRES, ET ARRÊTEZ LES SYSTÈMES DE VENTILATION, D'ÉCHANGEUR D'AIR ET DE CLIMATISATION.

LAISSEZ VOS ENFANTS À L'ÉCOLE OU AU SERVICE DE GARDE AFIN D'ÉVITER DE LES EXPOSER AUX MATIÈRES RADIOACTIVES PRÉSENTES DANS L'ATMOSPHÈRE.

CONSULTEZ LES MÉDIAS POUR CONNAÎTRE LES CONSIGNES TRANSMISES PAR LES AUTORITÉS PUBLIQUES.

ÉVITEZ D'UTILISER LE TÉLÉPHONE ET LE CELLULAIRE, SAUF EN CAS D'URGENCE.


Les bons gestes à poser en cas d'urgence nucléaire (simulation)
(9 min 1 s)

Pour visualiser le vidéo, veuillez installer
Adobe Flash Player 8 ou + en cliquant ici.


L’alerte à la population

En cas d’urgence à la centrale nucléaire de Gentilly-2, la population serait alertée par l’entremise des autorités municipales et des médias. De plus, un système d’alerte téléphonique, bientôt mis en place par les municipalités concernées, serait utilisé pour aviser la population. Les médias régionaux disposent, quant à eux, de messages d’alerte préenregistrés qui pourraient rapidement être diffusés au public.


La mise à l’abri

Un accident à la centrale pourrait entraîner la présence de matières radioactives inodores et invisibles dans l'atmosphère. Afin de diminuer les risques d’exposition aux rejets radioactifs, il faudrait éviter de circuler à l’extérieur. Une automobile n’offrirait aucune protection contre les retombées radioactives. Dans ces circonstances, la mise à l'abri serait donc la meilleure mesure de protection à appliquer.

La mise à l’abri consiste à demeurer ou à se réfugier à l’intérieur d’une résidence ou d'un édifice au moment de l'alerte. Il s'agirait d'une mesure efficace puisque les matériaux qui composent les édifices constituent un écran protecteur contre la radioactivité.

Pour une mise à l’abri sécuritaire, vous devriez également fermer les portes et les fenêtres, et arrêter les systèmes de ventilation, d'échangeur d’air et de climatisation.

La durée de la mise à l’abri ne devrait pas dépasser quelques heures.


L’écoute des médias

Il serait primordial de consulter les médias puisque c’est par ce moyen que les consignes des autorités publiques vous seraient transmises, dont celle portant sur la prise de comprimés d’iode.

RADIO : 90,5 FM; 94,7 FM; 96,5 FM; 100,1 FM; 102,3 FM; 106, 9 FM.

TÉLÉVISION : TVA; Radio-Canada; V.

Vous pourriez également consulter le Portail gouvernemental de services à l'adresse suivante : www.urgencequebec.qc.ca


Les écoles et les services de garde

Lors de l'alerte, vous devriez laisser vos enfants à l'école ou au service de garde afin d'éviter de vous exposer, ainsi que d'exposer vos enfants, aux matières radioactives présentes dans l'atmosphère.

Les responsables des établissements fréquentés par vos enfants sont bien informés des mesures de protection à prendre pour assurer leur sécurité en cas d'urgence nucléaire. De plus, ils disposent des quantités suffisantes de comprimés d'iode.


L'application des mesures d'urgence à l'école et à la garderie
(6 min 5 s)

Pour visualiser le vidéo, veuillez installer
Adobe Flash Player 8 ou + en cliquant ici.



LES MESURES DE PROTECTION À APPLIQUER SUR RECOMMANDATION SEULEMENT

La prise de comprimés d’iode stable

La prise de comprimés d‘iode stable est un moyen reconnu pour protéger la glande thyroïde d’un rejet d’iode radioactif à la suite d’un accident nucléaire. Cette directive devrait être appliquée uniquement sur la recommandation du directeur de santé publique et toutes les personnes se trouvant dans votre domicile, votre établissement ou votre commerce seraient visées par cette mesure de protection.

Pour qu’il soit efficace, le comprimé devrait être pris juste avant ou dans les quelques heures suivant l’exposition à l’iode radioactif.

Le rôle des comprimés d’iode
L’utilisation des comprimés d’iode
La distribution des comprimés d’iode


L’évacuation

Le fait d’évacuer sans que cette mesure soit recommandée par les autorités pourrait mettre en péril votre sécurité et celle de vos proches. Vous pourriez courir le risque d’être exposé aux matières radioactives présentes dans l’atmosphère ou de faire face à des conditions de circulation dangereuses. C'est pourquoi il serait important d'attendre la recommandation de vos autorités municipales avant de procéder à une évacuation.

Les enfants qui se trouveraient à l’école ou au service de garde seraient évacués par le transport scolaire. Vous seriez alors informés de l’endroit où ils seraient transportés.

En cas d’évacuation, les intervenants d’urgence et les médias vous informeraient :
  • des secteurs visés par la mesure;
  • du bon moment pour quitter votre domicile;
  • des routes et des directions à emprunter;
  • des lieux d’accueil;
  • des transports alternatifs offerts si vous n’avez pas de véhicule ou si vous ne pouvez vous déplacer sans aide;
  • de ce qu’il faut faire avant de quitter la maison, comme couper l’électricité, le gaz, l’eau et verrouiller vos portes;
  • des lieux d’accueil;
  • de ce qu’il faut apporter lorsque vous quittez votre domicile, notamment vos animaux domestiques (chats et chiens), vos médicaments indispensables, vos papiers d’identité et vos principaux produits d’hygiène.